Lara Almarcegui

Lara Almarcegui

Buried House, 2103 Installation vidéo
Projection numérique


Courtesy de l’artiste et de Mor et Charpentier


Buried House, Dallas (2013) montre comment une maison enfouie par l’artiste finit par se fondre dans le site où elle a été construite. Cette oeuvre a été produite par le Nasher Sculpture Center à Dallas (États-Unis). Les restes d’une maison démolie ont été enterrés à l’aide d’une pelleteuse. Une fois recouverte de terre, la maison a fini dans une petite colline dans le jardin : un mémorial qui porte les matériaux de la maison et qui contient le récit de sa disparition. L’intervention de Lara Almarcegui ouvre un espace pour contempler le passé et l’avenir du quartier, en révélant les transformations urbaines massives qui s’y produisent actuellement.

Lara Almarcegui est née en 1972 à Zaragoza, en Espagne. Elle vit et travaille à Rotterdam, aux Pays-Bas. Les oeuvres créées par Lara Almarcegui depuis presque 20 ans se situent à la frontière entre le renouveau et le délaissement urbains et rendent visible les phénomènes qui ont tendance à échapper à l’attention générale. D’un côté, elle fixe son regard sur des espaces abandonnés et des structures en voie de transformation; de l’autre, elle enquête sur les différents liens qui peuvent être tissés entre architecture et ordre urbain. Son travail s’interroge sur sur l’état actuel de la construction, du développement, de l’utilisation et du déclin d’espaces qui semblent être périphériques à la ville.